LT Actualité

La COMCO le confirme: les contrats contraignants de Bucher Landtechnik AG étaient illégaux

Une économie de marché libre ne fonctionne que si chaque fournisseur peut se profiler avec sa prestation et que chaque client peut choisir son prestataire de produits ou de services.

Cette liberté de nos clients, Bucher Landtechnik AG voulait se l’accaparer par le biais de contrats contraignants, sans doute pour s’arroger un monopole lucratif du commerce des pièces détachées et évincer LT du marché. Nous avons communiqué à propos de notre combat contre ces contrats contraignants.

Bucher Landtechnik AG contestait tout en bloc en évoquant de regrettables malentendus. Chacun était libre de le croire ou non. La COMCO a eu ses doutes et a ouvert une enquête.

Le résultat en a été révélé hier: les contrats controversés étaient illégaux. Bucher Landtechnik AG a été sommé de ne plus recourir à de tels contrats et doit s’acquitter d’une amende salée. LT, en tant que PME, a su s’imposer face à un groupe coté en bourse. Notre conception d’une concurrence équitable a été confirmée sans réserve par la Commission de la concurrence.

LT remercie tous ceux et celles qui l’ont soutenue dans son combat contre ces contrats contraignants. En guise de reconnaissance, nous vous proposons une offre attrayante qui garantit votre totale liberté de choix.

Et nous restons vigilants. À votre avantage!

U-schrift_lehmann

Pour tout renseignement, contacter:
Simon Lehmann, tél. +41 34 495 11 11

Mai 2017

Bucher Landtechnik fait marche arrière

Les clients de Bucher Landtechnik sont officiellement autorisés à se procurer leurs pièces détachées dans la boutique en ligne LT. Bucher Landtechnik vous autorise désormais expressément à commander vos pièces détachées dans la boutique en ligne LT.

Sous la pression de la Commission de la concurrence suisse (COMCO), Bucher Landtechnik SA a donné une nouvelle interprétation aux contrats qu’elle passait avec ses distributeurs. L’entreprise a en effet fait savoir par circulaire à tous ses distributeurs que la phrase ci-dessous figurant dans le contrat avait été MAL COMPRISE et qu’elle n’était pas à prendre au pied de la lettre:

«le distributeur régional commande les pièces détachées nécessaires dans la boutique Bucher aux conditions que New Holland propose aux distributeurs.»

D’après la circulaire, cette phrase doit être uniquement comprise dans le sens d’une «offre destinée à soutenir les distributeurs». La circulaire indique également que les distributeurs ont bien évidemment le droit de choisir librement le fournisseur auprès duquel ils commandent leurs pièces détachées.

Cette communication représente un premier succès dans notre lutte contre les contrats léonins et les pratiques commerciales déloyales. Mais le combat n’est pas terminé! L’enquête de la COMCO se poursuit.

Soyez donc vigilant lorsque Bucher Landtechnik vous présente ses conditions concernant le commerce des véhicules neufs et des pièces détachées. Veillez tout particulièrement à ce qu’on ne vous fasse pas subir de préjudice lorsque vous achetez des pièces détachées dans la boutique en ligne LT.

LT – toujours à votre avantage

L’enquête de la COMCO nécessitera certainement un temps assez long. Si vous constatez que vous êtes victime d’un préjudice, parlez-en à votre responsable des ventes régional et établissez un compte-rendu des faits à l’intention de la COMCO. Vous servirez ainsi vos propres intérêts et nous soutiendrez dans notre combat en faveur de la liberté d’entreprendre et de l’équité du marché, qui se caractérise par des prix justes et un service de qualité.

Nous vous remercions de votre confiance et vous promettons que nous continuerons notre lutte.

Bruno Lehmann AG

U-schrift_lehmann

Pour tout renseignement, contacter:
Simon Lehmann, tél. +41 34 495 11 11

Mars 2017

La COMCO ouvre une enquête contre Bucher Landtechnik

Nous avons déposé plainte contre notre concurrent Bucher Landtechnik SA auprès de la Commission de la concurrence suisse (COMCO). La COMCO a approuvé notre requête lundi (13 mars 2017) avant d’ouvrir une enquête et d’effectuer une perquisition. Elle a ainsi reconnu que l’entreprise Bucher Landtechnik SA était soupçonnée d’employer des clauses contractuelles illégales. 

La satisfaction de nos clients est notre priorité. Nous avons toujours à cœur de leur proposer les prestations les plus avantageuses. Voilà pourquoi certaines des pièces détachées pour machines agricoles que nous vendons dans notre boutique en ligne sont importées et nous proviennent parfois directement de nos fabricants ou de nos vendeurs à l’étranger. C’est là notre seule façon de vous offrir des prestations optimales: des pièces détachées d’une qualité exceptionnelle, des délais raisonnables, un prix juste et les conseils d’un personnel qualifié.

Bucher Landtechnik SA cherche à empêcher ces importations parallèles. Pour ce faire, il semblerait que l’entreprise ait présenté à ses distributeurs des contrats les obligeant à se procurer à la fois leurs véhicules et leurs pièces détachées chez Bucher Landtechnik SA. Lier ainsi la vente de tracteurs et de pièces détachées nous semble illégal, comme c’est le cas sur le marché automobile. L’ouverture de l’enquête et la perquisition correspondante indiquent que la COMCO confirme nos suspicions.

Notre clientèle se compose de professionnels: des mécaniciens de machines agricoles, bien souvent des entreprises commerciales, souhaitant également proposer à leurs propres clients les meilleures prestations possibles. La décision de la COMCO constitue une première victoire dans notre combat pour nos clients. Afin qu’à l’avenir, vous conserviez le choix d’acheter vos produits où vous le souhaitez. Notre objectif n’est pas d’établir un monopole, mais d’œuvrer pour un marché des pièces détachées juste et libre, faisant la part belle au meilleur service, aux meilleurs prix et aux meilleurs produits.

×
zu Ihren Gunsten